Employez les huiles essentielles avec modération et précaution. L’usage des huiles essentielles ne constitue pas une médecine douce, elles sont au contraire très concentrées et très puissantes, certaines peuvent être très dangereuses si les précautions d’emploi ne sont pas respectées.

  • Choisissez toujours une HE(Huile Essentielle) de qualité HECT, de préférence bio.
  • Soyez vigilent quant à son biotope.
  • Vérifiez toujours son chémotype.
  • Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contour des yeux, ni dans les oreilles. En cas de contact, appliquez abondamment une huile végétale (huile d’olive par exemple), puis rincez à l’eau. Consultez rapidement un médecin. Les huiles essentielles doivent être impérativement dissolues (et diluées) pour une application sur les muqueuses.
  • En cas d’ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d’huile végétale afin de diluer l’huile essentielle, contactez un centre antipoison et consultez un médecin.
  • Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée et hors de vue des enfants. Pour leur sécurité, ne jamais retirer la capsule codigoutte des flacons des huiles essentielles.
  • Certaines huiles peuvent être irritantes ou particulièrement sensibilisantes. La majorité des huiles essentielles s’emploient diluées dans une huile végétale sur la peau. Nous vous recommandons de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude pendant au moins 48 heures avant toute utilisation à l’état pur ou dilué sur la peau. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement…), n’utilisez pas le mélange. En cas de doute, demandez conseil auprès de votre conseiller en aromathérapie personnalisée holistique.
  • Les huiles essentielles d’Angélique, Bergamote, Céleri, Citron, Citron vert, Khella, Livèche, Mandarine, Orange, Orange sanguine, Pamplemousse, Tagète, Verveine odorante et le macérât huileux de Millepertuis peuvent être photosensibilisant. Après utilisation de ces huiles, ne vous exposez pas au soleil ou aux UV pendant 6 à 12 heures.
  • Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes, particulièrement sensibilisantes ou peuvent présenter une certaine toxicité à forte dose ou à long terme : Achillée Millefeuille, Ail, Ajowan, Amande amère, Aneth, Anis vert, Basilic sacré, Basilic tropical, Baume de Copahu, Bay St Thomas, Bouleau jaune, Cannelle de Ceylan (écorce et feuille), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Cumin, Curcuma, Cyprès de Provence / toujours vert, Estragon, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Fenouil doux, Gaulthérie couchée, Gaulthérie odorante, Girofle (clou et feuille), Hélichryse italienne, Inule odorante, Khella, Lantana, Laurier, Lemongrass, Lentisque pistachier, Litsée citronnée, Livèche, Mélisse, Menthe des champs, Menthe poivrée, Menthe verte, Millepertuis, Noix de muscade, Origan compact, Origan kaliteri, Origan vulgaire, Persil, Pin sylvestre, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sapin baumier, Sapin pectiné, Sarriette des montagnes, huile aromatique à la Sauge officinale, Serpolet, Tagète, Tanaisie annuelle, Térébenthine, Thym saturéoïdes, Thym à thymol, Verveine odorante, Ylang-Ylang. Pour plus d’information sur les précautions spécifiques à chaque huile essentielle, demandez conseil à votre conseiller en aromathérapie.
  • D’une manière générale, nous déconseillons l’usage d’huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes hypersensibles ou présentant un cancer hormono-dépendant, et plus généralement celles ayant des problèmes de santé. Sauf avis médical, n'utilisez pas non plus d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, utilisez-les exclusivement sous contrôle médical.
  • Attention, les chats sont beaucoup plus sensibles que nous aux huiles essentielles, notamment celles, nombreuses, comprenant des phénols : lavez vous toujours les mains après une application d’HE et rincez-les avec un peu d’huile avant de caresser votre chat et ne diffusez pas d’HE sans avis de votre aromatologue et de votre vétérinaire, votre chat pourrait en pâtir.
  • Les injections d’huiles essentielles sont rigoureusement interdites.
  • En cas d’allergies respiratoires ou d’asthme, évitez d'inhaler directement les diffusions d'huiles essentielles et demandez l’avis de voter médecin traitant avant utilisation.
  • N'associez pas huiles essentielles et traitements médicamenteux sans avis médical.
  • Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale. Les huiles essentielles doivent être dissolues (et diluées) sur un support type huile.
  • En cas de doutes ou d’interrogations, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Nos conseils ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité.
  • De manière générale, aérer généreusement votre lieu de vie lorsque vous utilisez les HEs, 15 minutes par jour au minimum, même par temps froid, toutes fenêtres ouvertes. Cela est valable même sans usage des HEs car cela assainnis considérablement votre espace de vie : régulation de l'hygrométrie, prévention contre les moisissures, dépollution de l'espace, élimination des bactéries et virus. PAs d'inquiétude : certaines études montrent que globalement, même à Paris, l'air extérieur est moins pollué que l'air intérieur. Cela est encore plus nécessaire lorsque vous utilisez des HEs, en effet, à terme, les HEs en suspenssion dans l'air peuvent se mélanger aux émanations toxiques (peintures, produits ménagers, etc....) et ensemble produire une air toxique...
  • N’hésitez pas non plus à questionner votre aromatologue et le consulter régulièrement car si une HE est bien adaptée à votre profil à un moment de votre vie, elle peut aussi faire évoluer favorablement votre terrain et nécessité que l’on réajuste les conseils personnalisés.

You have no rights to post comments