Le thé, ou jus de bokashi est un excellent angrais efficace pour les plantes à diluer à raison de 10 mL pour 1L d'eau.

Il est obtenu pendant la fermentaiton des déchêts alimentaires dans le seau de bokashi.
Le bokashi est un processus de fermentation anaérobique des déchêts faisant appel à des EM, (micro-organismes efficaces), réparties en trois catégories : les levures, les bactéries lactiques et les bactéries photosynthétiques. Cela permet de restituer à la Terre fragilisée des bactéries efficaces.
Les levures déclenchent la fermentation. Elles décomposent les glucides et produisent des subsances bénéfiques : vitamines, hormones végétales et acides aminées.
Les bactéries lactiques  convertissent les glucides en acide lactique. Dans le seau, le Ph baisse, ce qui crée un milieu hostile aux agents pathogènes et aux microbes néfastes.
Les bactéries photosynthétiques aident à décomposer les déchâts alimentaire et les gaz nauséabonds, comme l'acide sulfurique et l'ammoniac.

Le jus de bokashi peut aussi être utilisé pour netoyer les canalisations. 

L'odeur du thé de bokashi est douceâtre et vinaigrée (douceâtre et aigre, légèrement alcoolisée). Si l'odeur devient nauséabonde, jetez-le.

La fermentation se déroule entre 20 et 37°C, température auxquelles les EM sont actifs. En dessous, de 5°C, les bactéries hivernent. Au dessus le jus risque de tourner. S'il se forme des plaques de mousse blanche, c'est normal en revanche si apparait des tâches noires ouvertes, jetez-le.

Voilà...ya plus ka...

You have no rights to post comments